Log in

Où trouver de l'eau à Dakar?

 

2,8 millions de litres par jour pour stabiliser Dakar

 

De 1988 à 2018, c’est un long retard  que le Sénégal  a accusé dans la mobilisation du financement du sous-secteur de l’accès à l’eau potable pour  tous. Le constat a été fait il y a quelques jours par le Ministre de l’hydraulique, Mansour Faye. 

Lequel  retard est responsable de ces coupures récurrentes dans Dakar et sa banlieue. Au total, le Sénégal avait besoin de 370 m3 d’eau par jours  pour couvrir la région de Dakar. Objectif atteint depuis le 13 Aout avec la mise en marche officielle du nouveau forage de Nord Foire d’une capacité totale de 2 ,8 millions de litres par jour soit 2 200 m3.

En effet, ce forage dont les travaux ont été lancés le 12 Juillet dernier va assurer la couverture en eau des populations de Nord Foire, Ouest Foire CPI, Cité Alternance, Scat Urbane, Grand Yoff, Liberté 6 extension, Mixta, Keur Damel, Sacabeg, Médine et Touba Dialaw.

Il entre  dans le cadre de la sécurisation  de l’alimentation en eau potable et  sa capacité, couverte par des programmes d’urgences initialement lancés en 2012

Ainsi le succès de ces programmes  pilotes, avec comme objectif de 15 660m3 d’eau par jour en 2014 ,70 000 en 2015, 7 000 en 216 couplés au programme de production additionnelle,  stabilise le déficit de 18 ans a indiqué le ministre de l’hydraulique Mansour Faye. 

Collé BAYO (Planete24.sn)

Des enfants reviennent d'une colonie de vacances sans leurs bagages...

Apres un excellent séjour en Tunisie avec 70 enfants du personnel d’une société de la place; le voyage du retour fut un vrai désastre. En effet, à l’Aller deux (2) groupes se sont constitués : le premier est parti le 1er Aout et le second groupe le 2 Aout 2018, cela s’est en gros bien passé malgré un léger retard du vol du 2 Aout. Le premier groupe de passagers qui est rentré le 15 Aout dernier a effectué un retour vraiment pénible.

Ainsi, nous avons subi un préjudice énorme de la part de la compagnie aérienne chargée de convoyer les « colons ». Les enfants heureux d’effectuer un beau séjour à Tunis, sont très pressés de rentrer au pays. Ces « bouts de bois de Dieu » ont acheté beaucoup cadeaux avec les économies faites sur leur agent de poche. Des cadeaux et des bagages personnels qu’ils ne verront pas à leur descente d’avion.

Comment cela s’est arrivé ? A l’aéroport Carthage de Tunis, l’enregistrement se fait difficilement avec un agent qui veut effectuer l’opération avec les passeports sans bagages. Les encadreurs disent niet en brandissant l’argument selon lequel chacun a droit à deux bagages de 23 kilos. Il répond qu’il n’ignore pas cette règle mais souligne qu’il y a beaucoup de bagages.     Finalement il enregistre les bagages après moult hésitations. Autre désagrément, le vol accuse un retard et arrive tard dans la nuit à l’aéroport Blaise Diagne de Diass après une escale à Bamako.

A notre arrivée à l’aéroport nous attendions nos bagages pendant prés de 3h de temps sans rien voir ; nous ne trouvons aucun interlocuteur pour nous donner des explications. Apres la réclamation au niveau des bureaux de Tunis air, les agents en faction nous promettent que les bagages arriveront le 16 Aout, c’est à dire le lendemain. Un bagagiste de l’aéroport nous fait savoir que ces bagages qui sont venus en même temps que nous dans l’avion sont ceux qui devraient arriver le 14 Aout et que ceux du 15 Aout arriveront le 16. Le lendemain soir, le responsable s’y rend et voit des milliers de valises mais pas une seule nous appartenant.

Pour le second groupe qui voyageait le 17 Aout, même scenario sauf pour eux l’enregistrement s’est bien passé. Des responsables du groupe sont allés rencontrés le chef d’escale de Tunis air à l’aéroport de Tunis qui leur confirme que les bagages du 15 Aout arriveront en même temps que ceux du vol du 17 Aout. Les encadreurs déjà rentrés avec le premier groupe se sont tous réunis à l’AIBD attendant les bagages, ils ont aussi rencontré le chef d’escale de Tunis air de l’aéroport du Sénégal qui confirme aussi qu’il a exigé que les bagages des enfants soient embarqués en priorité.       

Le deuxième groupe a décollé vers 21h après la pression d’un groupe de jeunes sur le personnel de l’aéroport de Tunis pour un départ prévu à 17h. Arrivé vers 1h15mn, nous nous précipitons vers le tapis bagages après les formalités de la police. Une quinzaine de bagages qui sont descendus, appartiennent aux clients transitaires.

Prés de 90 voyageurs d’un même groupe, occupant à chaque vol près de la majorité des passagers, aucun d’entre eux n’a reçu un seul bagage ; sans parler des autres passagers très remontés contre la compagnie de voyage. Selon un voyageur rencontré sur place, ce problème ne date pas aujourd’hui et que cela dure depuis des semaines. Il a reçu ses affaires le vendredi 17 Aout alors qu’il est venu au Sénégal depuis le vendredi 10 Aout. N’ayant pas d’interlocuteur(le chef d’escale de Tunis air à l’AIBD ne prend plus nos appels), on ne peut que dénoncer ces manquements de Tunis air. Nous avons beaucoup de sympathie pour ces enfants obnubilés par le devoir de dire merci à leurs parents pour cette découverte. Toutefois ils sont heureux d’avoir passé un bon séjour ; contents d’avoir acheté des cadeaux à leurs parents, amis et frères, rien que pour faire plaisir. Hélas !

Abdoulaye SECK

L’adjoint Pédagogique de la colonie

                                                                                                       

            

                          

Macky Sall gagne les primaires du Parti socialiste

Le Secrétaire général du parti socialiste sénégalais Ousmane Tanor Dieng  met fin à son souhait de demander les suffrages des sénégalais. Le successeur de Diouf « a perdu » les primaires au profit du numéro 1 de la coalition « Benno Book Yakar ». Ainsi les socialistes et Ousmane Tanor Dieng vont battre campagne pour un deuxième mandat de Macky Sall au moment où Khalifa Sall bat le rappel de ses troupes pour son investiture.

«Depuis 2012, j’ai indiqué que je n’envisageais pas d’être candidat en 2017 et jusqu’à présent je ne l’envisage pas. Maintenant, ce qui va se passer en 2017, je ne le sais pas. Attendons d’être en 2016, au moment où le temps sera venu de prendre des décisions, après on verra ce qui va être décidé. Chez nous, tout est décidé par les militants. Même pour la candidature du Ps en 2017, on va en discuter le moment venu». C’est cette déclaration d’Ousmane Tanor Dieng prononcée en 2014 avait perplexe certains de ses camarades comme Khaifa Sall et ses compagnons. Depuis cette date, les socialistes en rang dispersés, tentent de recoller les morceaux. Bamba Fall, Barthélémy Dias et Aissata Tall SAll refusent de rejoindre le Secrétaire Général du Ps qui reconstitue une nouvelle équipe de soutien au Président Macky Sall.

Macky Sall investi par le Ps

Le bureau Politique du parti socialiste investit Macky Sall en ces termes : « Fidèle à sa posture jamais mise en défaut d’attachement à la stabilité et aux intérêts majeurs de notre pays et de loyauté sans faille à ses partenaires, le Parti socialiste, membre fondateur de la coalition Bennoo Bokk Yakaar, après avoir appelé à voter et fait campagne pour le candidat Macky SALL au deuxième tour de l’élection présidentielle de mars 2012, a, depuis cette date et sans discontinuité, pris part à la gestion du pays au sein des institutions nationales comme dans les conseils territoriaux et a participé à tous les combats politiques et électoraux de cette coalition. » En effet, l’ancien ministre des affaires présidentielles de Diouf pourrait être un pion essentiel dans le directoire de campagne du candidat Macky Sall. Ainsi, l’homme de Nguedienne est parti pour être son Directeur de campagne. Le bureau politique de son parti élargi aux secrétaires généraux de coordination, aux élus nationaux et aux maires, est loin de rompre d’avec Benno Book Yakkar. Les socialistes jugent « cette décision, à la fois historique et symbolique ».

Qu’en pense l’APR ?

Le Parti de Macky Sall salue cette décision qui marque selon ses militants « l’entame d’une nouvelle étape dans la montée en puissance de la coalition Benno Bokk Yaakar qui est sortie victorieuse de toutes les consultations électorales, depuis depuis 2012 ». Le Secrétariat exécutif politique de l’Apr de poursuivre : « le choix majeur du Parti socialiste pour Benno Bokk Yaakaar et l’achèvement du projet politique du Président Macky SALL, l’homme d’Etat Ousmane Tanor DIENG honore les principes et valeurs du parti socialiste, au service de la stabilité et du développement du Sénégal ». Les « apéristes » saluent surtout salué « le sens élevé de la responsabilité qui conforte, une nouvelle fois, le leadership intrinsèque et la légitimité politique du Président Ousmane Tanor DIENG ». Mais qu’en sera –t-il après l’élection présidentielle ? Si Macky Sall sort vainqueur, qu’adviendra-t-il ? Ousmane Tanor Dieng, Président de l’Assemblée Nationale ou Premier Ministre ? C’est le temps des calculs politiques !

Planète24.sn

 

 

Sénégal-Chine : les bons comptes font les bons opportunistes...

Le Sénégal quatrième pays dans le continent après l'Afrique du sud, les îles Seychelles à actualiser ses comptes nationaux, attire la Chine dont le République de la République effectue une visite d'Etat du 21 au 22 juillet 2018. Cette visite du Président de la République de Chine, Xi Jinping à Dakar, confirme les données de l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) qui vient de publier les résultats du Projet des Comptes Nationaux (PRCN). Selon les analyses faites par les experts, la Chine qui va signer plusieurs accords de coopération avec le Sénégal, est le premier contributeur à l’investissement direct étranger au niveau national.

D’après les résultats, le Sénégal gagne à explorer d'autres créneaux porteurs de croissance, tels que  le secteur minier et pétrolier tout comme l'industrialisation de notre production et le développement des TIC, suggère le président Macky Sall.

Selon Zhang Xun, ambassadeur de la Chine à Dakar, son pays s’intéresse également au secteur pétrolier et gazier et compte saisir toutes les opportunités du marché.

« Le gouvernement souhaite que nous (les Chinois) investissons dans le domaine des énergies et des hydrocarbures. La Chine encourage elle aussi ses grandes entreprises à investir au Sénégal, notamment dans le pétrole et le gaz », insiste le diplomate en préparant la visite du Président chinois à Dakar.

Ainsi, le sénégal en mettant à jour ses comptes nationaux certifiés de 1999 sur la nouvelle année de base 2014 créée par les nations unies et mis en application par l'UMEOA, ouvre les vannes d’un développement durable d’après les spécialistes du Ministère des finances, de l’économie et du plan.

Cette opération de mise à jour des comptes consiste à recueillir et à capitaliser toutes les informations liées à notre système économique. Elle sert à calculer les indices macroéconomiques pour orienter la politique économique du Sénégal. Elle permet d’avoir à portée de main tous les chiffres réels des secteurs porteurs de croissances...

C’est ce qui attire d’ailleurs et séduit les pays et les hommes d’affaire pour investir ou nouer une coopération. « Le sénégal est l’un des rares pays à entrer dans le cercle restreint des pays Africains soumis aux normes et exigences internationales » confie le président Macky Sall lors de la cérémonie de publication des résultats du PRCN au CICAD. Selon le Chef de l’Etat, le Sénégal gagne la « confiance des bailleurs de fond et devient plus solvable que jamais ».

Ce que disent les comptes nationaux

Véritable instrument de mesure de nos performances et insuffisances, le Projet de rénovation des comptes nationaux, permet d'avoir une meilleure référence dans l'évaluation des politiques économiques mises en œuvre par le gouvernement.

Les résultats montrent que la pression fiscale dégressive a beaucoup influé et permet aux investisseurs de mettre leurs billes. Autrement dit, le sénégal est devenu très attractif et attire les bailleurs, assurés de rentrer dans leurs fonds après investissement.

« Lors de la rencontre des partenaires techniques et financiers, les investisseurs n'ont pas regardé les critères de financement, ils n'ont regardé que les informations conceptuelles du nouveau reprofilage des comptes de la nouvelle année de base pour savoir qu'ils peuvent récupérer leur argent. Ils n'ont pas hésité pour mettre leurs billes » souligne le Directeur général de la Banque Africaine de Développement.

Le sénégal est ainsi placé dans la catégorie des pays mixtes et blind. Ce qui signifie qu’il peut mobiliser plus de fond, soutient le Directeur général de la BAD. Le sénégal obtient ainsi une caution de garantie de son projet de financement de sa politique d'emploi et de renforcement statistique agricole. La pression fiscale hautement appréciée par le secteur privé national est passé aujourd'hui de 20% à 15,9%.

Les corrections apportées sur le déséquilibre structurel permettent ainsi de bâtir une économie nationale forte, d’intégrer, d’équilibrer et de partager ensuite les fruits d'une croissance valorisée bien mérités.

Le sénégal va ainsi attirer plus de partenaires techniques et financiers. Le sénégal est plus que jamais solvable, une nouvelle option qui permettra au pays d'être plus liquide de financier ses Projets du futur.

Mamadou.I.S.Niang (Planète24.sn)

Sénégal: Pourquoi un nouveau découpage des territoires s'impose

« Le gouvernement a engagé des réformes majeures articulées à d'ambitieux programmes et projets afin d'atténuer la disparité, d'améliorer la gouvernance territoriale » a soutenu Macky Sall à l’occasion de la 1ere Conférence Nationale sur l’Aménagement et l’Attractivité du Territoire en ouvrant hier les travaux au Centre international de Conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD).

Le Chef de l’Etat a soulevé les tares congénitales de cette précédente loi marquée par une insuffisance des services sociaux de base et leur inégale répartition, la médiocrité de la qualité du cadre de vie, la faiblesse de niveau de qualification, d'emploi, une pauvreté élevée, une forte vulnérabilité face aux risques économiques, environnementaux, l'inefficacité des politiques de prévention et de gestion des risques, le problème foncier, une politique fiscale désuète ... Fort de ce constat, l’axe 3 de la décentralisation pourrait contribuer à la fiabilité accrue des politiques publiques territoriales et au meilleur devenir commun des populations.

Selon Macky Sall, il devient aujourd'hui impératif  plus qu'une nécessité de corriger l'anarchie des territoires dans leur configuration. Et le Président de la république de poursuivre : « il nous faut beaucoup de courage pour affronter la nécessaire correction territoriale. Parce que chacun à son petit gâteau, ce qui ne va pas régler ce problème ». Une réforme qui passe forcément par le renforcement du cadre institutionnel, législatif,  la correction des incohérences territoriales, le renforcement des moyens financiers et humains, la promotion de l’intercommunalité, le renforcement de la démocratie participative, la réforme du foncier, la réforme de l'information territoriale pour une meilleure maîtrise des politiques publiques, la mise en place des pôles-territoires, la mise en place d'une politique fiscale efficiente.

Le chef de l'état qui attend les conclusions des travaux est prêt à doter de plus de moyens les territoires mais entend également mettre sur pied des outils de contrôle. Le Sénégal entre ainsi dans une nouvelle ère et optimise ses chances de développement durable. Même si le plus dur reste à venir avec les contours des territoires qui seront redessinés. Un nouveau découpage s’impose. C'est le prix à payer pour l'attractivité et l'emergence des territoires.

Organisé par le Ministère de la  gouvernance territoriale, du développement et de l'aménagement du territoire (MDTDAT), la première conférence nationale sur l'aménagement et l'attractivité du territoire est un conclave de deux jours qui réunit pouvoirs public, experts et élus locaux au centre international de conférence Abdou Diouf  de Diamniadio (CICAD).

Ces travaux présidés par le chef de l’Etat se sont déroulés sous la présence d’Ousmane Tanor Dieng, Président du Haut Conseil Conseil Territorial (HCCT), d’Adama Diouf, du Président des élus locaux, de Mouhamadou Maouloud Diakhaté Président du comité scientifique.

Mamadou.I.S.Niang (Planète24)

Vidéo-Maimouna Sourang chante trop bien, mais pourquoi …

Maiouna Sourang se réalise grâce à son talent et à son charisme.  Plus connue sous le nom de Maina, la jeune saint-louisaine a le droit d’élever la voix pour dire et pour émouvoir. Depuis 2012, elle squatte les studios, la belle Maina lâche d’impressionnants décibels mais elle n’a pas encore l’audience de Titi encore moins celle Viviane. (Voir https://www.youtube.com/watch?v=X3H0qpD_Z54)

Candidate au Prix découverte RFI 2018, Maina compte toujours sur sa voix et ses doigts magiques pour être au summum de son art. Cette compétition pourrait être une aubaine pour cette signare de vingt-quatre ans à la voix de rossignol.

Dans cet album intitulé « Macilo » qu’elle a fait écouter à planète24.sn, la Guet-ndarienne nous fait voyager dans les fleuves de son Saint-Louis natal.

« Sa musique rythmée est fraîche et nourrie de sonorités de son époque et de son héritage traditionnel.  Un délice artistique » nous confie son entourage immédiat.

Macilo, un titre bien muri qu’évocateur, à travers lequel l’artiste prend le risque de se poser des questions sur ce monde en pleine transformations réduisant toutes les civilisations en un seul faisceau « culturel ».        

L’artiste à travers cette première production, Macelo, nous propose six titres dont :le premier, « le scénariste ».

Elle entonne « xaalis » (l’argent), une chanson dans laquelle, Maina s’interroge sur le matérialisme, le capitalisme. Pour elle, l’artiste, « l’argent qui est à la fois facteur de réussite sociale, mais aussi de toutes les décadences ».

Le troisième titre : « ma liberté » évoque la sensible question des principes des droits humains dans le monde, cette liberté de vivre sa vie sans privation, la passion de s’exercer, d’affirmer son leadership en tant que femme.

Dans le quatrième titre « le mien », elle magnifie la beauté de la vie en citant Mahatma Gandhi « la plus belle chose du monde c’est l’Amour.. ». L’amour comme joie, comme force de vie, l’amour à nos parents, mais également, l’amour comme relation charnelle.

« Macilo », titre éponyme de l’album, dans un rythme folk populaire des peuples de l’eau, nous renvoie à l’enracinement dans nos valeurs car dit-elle « sans valeur, l’homme n’est rien ».

« Mudjé », le denier titre est une reprise d’Oumar PENE, son idole. Elle voudrait redonner vie à une chanson considérée comme un « manifeste humaniste ». Elle met l’accent sur ces valeurs sociales de plus en plus précaires face à la montés de l’injustice, de l’intolérance et de la corruption.

Collé BAYO (Planète24.sn)

Ces enfants ont frôlé la mort…

Le pire a été évité à Pout à 40 kilomètres de Dakar, où un effondrement de bâtiment R+1, a fait une dizaine de blessés. Les victimes dont des enfants fréquentant le cybercafé jouxtant l’édifice effondré, ont frôlé la mort.

 Cette bâtisse qui s’est affaissée sous l’effet de la pluie et du vent, a également entraîné beaucoup de dégâts matériels. Selon des sources contactées par planete24.sn, depuis 4 mois la Direction de la Surveillance et du Contrôle de l'Occupation du Sol (Dscos) avait signalé les manquements relatifs respect de normes urbanistiques et architecturales.

En effet, la Dscos avait servi une sommation au promoteur pour l’arrêt immédiat des travaux. Ainsi, l’édifice bien qu’imposant, ne respecte pas les normes de construction. L’immigré vivant aux Etats Unis n'ayant pas obtenu un moindre permis de construction, a fait moult tractations pour reprendre les travaux, mais la Brigade de Dscos de Thiès dit niet.

"L’immeuble ne repose pas sur de solides poteaux", avait constaté les gendarmes de l’urbanisme en se fondant sur la loi n° 2009-23 du 8 juillet 2009 portant Code de la Construction. Une telle loi encadre le secteur de la construction « pour assurer aux ouvrages une meilleure qualité d’exécution, une fiabilité durable, et une sécurité renforcée permettant d’éviter ainsi tous dommages et accidents préjudiciables à l’exercice de l’activité ». En effet, un moindre laxisme de la part de la Dscos aurait pu être plus dramatique, nous confie un expert de l'urbanisme, "heureusement les  gendarmes ont scrupuleusement  veillé au respect de la sommation d'arrêt des travaux", poursuit notre source préférant garder l'anonymat.

Plante24.sn

Abidjan dévastée, Dakar se barricade…

C’est un message fraternel et consolant que le Président Macky SALL a envoyé à son homologue de la Côte d’Ivoire endeuillé par la mort d’une vingtaine de ses concitoyens dans une pluie diluvienne abattue sur Abidjan du Lundi au Mardi. « J’exprime ma solidarité et mes condoléances aux familles endeuillées de Côte d’ivoire, au président Ouattara et au peuple ivoirien frère, suite aux pluies torrentielles », peut-on lire sur le compte Twitter du Président Sénégalais.

Alors que le poumon de l’économie ivoirienne est atteint, la capitale Abidjan, submergée par les eaux à hauteur de 2,5 mètres, Dakar prend les devants en faisant appel, ce jeudi 21 juin, à ses experts et acteurs concernés par les questions d’aménagement, de santé, de prévention, d’hygiène, de sécurité et de protection civile…

En effet, le Premier Ministre Mahammed Boun Abdallah DIONNE préside ce matin, un Conseil Interministériel consacré à l’évaluation du dispositif de gestion des inondations de l’hivernage 2018.

Au conseil des ministres du 6 juin dernier, un nouveau Directeur de la Prévention et de la Gestion des Inondations est nommé au ministère du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie. Il s’agit du géographe Mamadou Alpha SIDIBE.

L’Agence de développement municipal (Adm) va injecter 12,201 milliards de FCfa dans la lutte contre les inondations en 2018. La validation a été faite le 26 décembre 2017 par le Comité technique du Projet de gestion des eaux pluviales et d’adaptation au changement climatique (Progep). Dakar-Banlieue, Kaffrine Koungheul, Kaolack, Ziguinchor, Saint-Louis étaint les zones les plus touchées par les inondations de 2017.

Moussa Moise Ka (Planète24.sn)

Subscribe to this RSS feed