Log in

Macky Sall à Guédiawaye : «Vous démontrez qu’il n’y aura pas combat dimanche»

Guédiawaye a bien fait de ne pas tenir son rassemblement à Amadou Barry. Le stade municipal serait exigu pour contenir tout ce beau monde. C’est une forte affluence, synonyme de grande sympathie mais surtout de confiance sans commune mesure au Benno, se réjouit Macky Sall. «Par votre mobilisation vous démontrez qu’il n’y aura pas combat dimanche prochain. Je pensais que Pikine avait gagné le pari, mais là, je suis incapable de vous départager. Il ne reste plus qu’à traduire les mobilisations en suffrages» poursuit Macky Sall. 

Guédiawaye modernisé ces sept dernières années

Le département de Guédiawaye, créé en 1967 pour recaser des déguerpis du centre de Dakar, a connu des avancées majeures en matière d’infrastructures, ces sept dernières années. Elle est devenue une cité moderne avec toutes les commodités nécessaires à une ville. Pour autant, le pouvoir du président Macky, ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Il compte mettre le pied sur l’accélérateur pour en faire davantage, un endroit où il fait bon vivre. Le leader de Benno renseigne d’ailleurs que le BRT, une innovation en termes de mobilité urbaine, sera expérimenté à Pikine et à Guédiawaye. 

Pour l’heure, plusieurs nouvelles routes et avenues (27 kilomètres), ceinturées par l’extension de la VDN, ont été construites dans la commune. Aussi, à Guédiawaye, est-il érigé le plus grand hôpital du Sénégal. Dalal Jamm est un joyau architectural et un modèle d’infrastructure sanitaire, en attendant le centre d’expérimentation du pôle mère-enfant. Le chef de l’Etat a, en outre, satisfait une veille doléance des populations locales, relative aux cimetières musulmans (8 hectares) et chrétiens (4 hectares). Les murs sont, pour tous les deux, en train d’être construits. 

Deux universités à Guédiawaye

Dans un avenir proche, le département de Guédiawaye accueillera le pôle recherche et innovation de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, parallèlement à l’université virtuelle et l’espace numérique ouvert. Tandis que le lycée Limamoulaye qui a produit d’innombrables cadres sénégalais sera mieux doté pour continuer à former de vaillants intellectuels au service de la nation. Dans le domaine de la sécurité, les départements de Guédiawaye et Pikine lanceront bientôt les travaux de douze nouveaux commissariats de police.

Un Guédiawaye vert, innovant et créatif 

Un aménagement paysagé, des lampadaires solaires d’une valeur de 1,6 milliards FCfa et un investissement de 1,3 milliards FCfa dans les stades de Ndiarème Limamoulaye et Amadou Barry sont au programme du candidat de Benno. Autant d’actes posés et de projets qui amènent Macky Sall à dire : «N’allez pas vers une aventure sans lendemain, aux côtés de l’opposition. Le Guédiawaye du futur sera vert, innovant et créatif.»  

Sur un volet purement social, le Président Macky Sall annonce que «les déflatés de SOTRAC, AMA Sénégal et SOADIP seront accompagnés par un plan spécialement conçu pour eux». Pour l’heure, 11 milliards FCfa ont déjà été injectés pour endiguer ce problème qui pourtant est hérité du régime libéral à la tête du pays entre 2000 et 2012.   

Au cours de la journée, Macky Sall a baigné dans des foules partout où sa caravane qui a fait le tour des quartiers de Gédiawaye est passée.

De la Pur(e) et Apr(e) violence: la campagne electorale fait deux morts à Tamba

 
Les violents affrontements entre militants du Pur et les "marrons de feu" de l'Apr ont fait deux morts dont un du côté du camp présidentiel et une autre victime enrégistrée chez les "verts". Un jeune militant du Pur a été renversé par une voiture du convoi du candidat Issa Sall. Il aurait tenté de quitter la ville par une voie détournée, pour échapper à la furie des jeunes de Benno qui voulaient venger la mort de leur camarade selon le correspondant de Sud FM à Tambacounda.

L'opération "Milliards" de Madické Niang pour les mairies

« Les jeunes de Kédougou sont fatigués et désœuvrés, d’ailleurs une raison qui les a fait révolter le 23 décembre 2008 aboutissant à une mort d’homme » soutien le candidat Madické en camapgne dans le Sénégal oriental. Il s’engage à sortir la région de l’ornière une fois élu président de la république en dotant les régions en retard au plan développement comme Kédougou, d’un financement annuel de 5OO milliards de francs CFA. Il a aussi promis de retourner le fonds social à la région en y construisant des infrastructures routières, immobilières et sanitaires digne de ce nom.

C’est ainsi que, que son coordonateur régional à Kédougou Assane Cissokho, convaincu de l’attachement de son leader à la région à exhorté la population à s’unir derrière la coalition Madické 2019 et à voter massivement pour lui le jour du scrutin afin de le plébisciter comme nouveau président du Sénégal.

La région regorge d’importantes richesses naturelles comme l’or, le marbre, le fer entre autres qui pouvaient considérablement développer Kédougou selon le candidat Madické Niang. Il a par ailleurs évoqué la question du fonds social minier créé sous son magistère. Malheureusement ce fonds n’a rien servi à la région par ce que ceux qui sont là se sont accaparés de tout en leur faveur a laissé entendre Me Madické.

Le Projet du candidat Idrissa Seck pour le Sénégal Oriental

 Le candidat de la ’’Coalition Idy2019’’, a promis de faire de la région de Tambacounda, un carrefour de développement industriel et logistique.   ’’Nous ferons de Tambacounda un carrefour de développement industriel et logistique pour absorber cette force de travail des jeunes et femmes de la région’’, a-t-il déclaré lors d’un rassemblement tenu dans la nuit de samedi à dimanche.

L’ancien Premier ministre a assuré qu’avec le développement du chemin de fer, Tambacounda sera un carrefour pour une interconnexion avec les pays de la sous-région.
’’Tout le développement minier, de l’agriculture, des richesses de la Casamance donneront une plus grande ouverture dans l’espace CEDEAO’’, a-t-il ajouté.

Idrissa Seck indique que cette immense région du Sénégal oriental a été oublié dans les programmes du gouvernement sortant.

Le candidat de la Coalition Idy2019 a fait notamment fait part de son ambition de corriger les inégalités dans le service sanitaire, éducatif et de l’emploi.

’’Le chômage vous envahit. Le système éducatif est parterre, le système de santé est sous équipé et manque de personnel spécialisé’’, a souligné Idrissa Seck.

’’Ayez l’esprit tranquille, nous allons régler la situation en remplaçant le gouvernement sortant et instaurer un programme de développement qui absorbera cette formidable jeunesse’’, a-t-il promis.

Le candidat de la ‘’Coalition Idy2019‘’ a salué la forte mobilisation des habitants de la région, de Koumpentoum à Tambacounda en passant par Koussanar. 

Le Sénégal rêvé par Macky SALL en 2035...

« Une Casamance insécure, enclavée et sans espoir», ce triste tableau de la partie Sud du Sénégal n’est plus qu’un mauvais souvenir depuis 2012 selon le Présidentt Macky Sall. Pour le candidat de Benno Book Yakar, aujourd’hui, les régions de Kolda, Ziguinchor et Sédhiou respirent la sérénité.

En meeting ce samedi soir à Kolda, le Président Sall, accueilli dans une ferveur populaire au stade municipal, s’est réjoui que le Fouladou  lui a montré sa satisfaction dans la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent. La mobilisation et l’engouement suscité auprès des citoyens pour le Benno bien apprécié par l'Etat major politique de BBY.  "Cela se justifie aisément d’ailleurs. Car il y a sept ans, il n’y avait pas de RN6 entièrement reconstruite. Il n’y avait pas non plus de pont sur le fleuve Gambie, encore moins de pistes de production pour desservir et connecter les territoires. Il y a sept ans, il n’y avait pas de forages en nombre important, de Bloc Scientifique ni d’accroissement de la production rizicole" soutient la mouvance présidentielle.

Sur ce chapitre, selon l'équipe de campagne de Macky Sall, le concours de la SODAGRI a permis de faire passer les récoltes de 10 000 tonnes en 2012 à 300 000 tonnes en 2018. Le nombre de tracteurs dans la région évalué à 10 unités à l’avènement du Président Macky est aujourd’hui de 45 tracteurs sur toute l’étendue du territoire départemental. Tandis que les semences certifiées sont passés de 67 000 tonnes importées au moment de la chute du PDS à 200 000 tonnes aujourd’hui. Dans la quête de mieux être pour les Koldois, la DER a, elle aussi, joué pleinement sa partition. Pour répondre aux besoins en financement des jeunes et des femmes du Fouladou, elle leur a alloué 1,1milliards de francs FCfa dont 780 millions déjà décaissés et remis aux bénéficiaires. 

C’est ce qui fait dire au candidat de Benno Book Yakar qui se dit convaincu de sa victoire au soir du 24 Février: « l’énergie de travailler davantage à la tête de l’Etat, pour qu’en 2035, le Sénégal devienne la lumière en Afrique».

Le chef de l’Etat a, en outre, signifié à l’assistance que « grâce aux actions diplomatiques avec nos voisins dont la Gambie, les Casamançais voyagent maintenant jour et nuit en toute sécurité»

Macky Sall promet une utilisation "efficace’’ et "efficiente’’ des 7356 milliards levés à Paris

Le président de la République, Macky Sall, a promis lundi que les 7356 milliards de francs (14 milliards de dollars américains) récoltés par le Sénégal à l’issue de son 8e Groupe consultatif à Paris, feront l’objet d’une utilisation ’’efficace et efficiente’’.

Ce montant représente les engagements des partenaires au développement en faveur du Plan d’actions prioritaires 2019-2023 du Plan Sénégal émergent (PSE), une stratégie de développement mise en oeuvre depuis 2014 sous l’impulsion du chef de l’Etat.

Selon un communiqué de presse qui présente le Groupe consultatif de Paris comme d’’’un succès jamais égalé’’, le total des engagements pris au cours de la journée se chiffre à 7356 milliards de francs CFA, alors que le Sénégal ne sollicitait que 2850 milliards de francs. 

Le cumul de ces engagements ne tient pas compte des conventions de financement signées en marge de la journée, relève le texte. Après l’annonce de la mobilisation de ce montant, le chef de l’Etat a promis que ‘’le Sénégal va utiliser encore cette fois-ci de façon efficace et efficience ces ressources’’.

Il a précisé qu’elles seront utilisées ‘’dans le cadre de l’accélération de notre émergence’’, soulignant que le Sénégal, qui s’est montré ’’digne de la confiance des partenaires’’, le sera davantage encore cette fois-ci. 

Il s’est réjoui des progrès accomplis par le pays ’’grâce au génie de son peuple’’ et aux ’’engagements’’ des partenaires au développement, lesquels sont allés, lors de la première phase du PSE, au-delà de leurs promesses.

Aps

Quelle position concurrentielle pour les chaînes de télévision qui optent pour les affrontements

Les chaines de télévision qui favorisent les affrontements occupent une meilleure position concurrentielle. C'est ce qui ressort des travaux de recherches de Dr Moustapha Diongue qui a étudié les mouvements concurrentiels constatés dans le paysage télévisuel sénégalais. 

Les résultats de la recherche consultés par www.planète24.sn ont montré que les stratégies d'affrontements sont plus fréquentes dans les comportements stratégiques des chaînes de télévision étudiées même si plusieurs auteurs (Yami et al., 2010 ; Astley et Fombrun, 1983) recommandent la coopération entre les concurrents. Toutefois, les résultats ont révélé aussi que certaines chaînes de télévision favorisent l'évitement et les actions de coopération sont plus rares entre les acteurs.

La thèse de doctorat de Moustapha Diongue a porté sur le thème: "Comment évoluent les comportements stratégiques des chaînes de télévision sénégalaises depuis la libéralisation du secteur?"

Sous la direction du Professeur Birahim Gueye, spécialiste en Management stratégique, Dr Diongue a présenté un travail très satisfaisant devant un jury présidé par le Professeur Tidjani, de l'école supérieure polytechnique (ESP) éminent chercheur en Gestion des Ressources humaines. Nouvellement admis au grade de docteur en Sciences de Gestion avec la mention très honorable suite à la soutenance de sa thèse portant, le chercheur a proposé de nouveaux mécanismes de gestion aux chaînes télévisions sénégalaises.

Membre du laboratoire Saint-Louis Etudes et Recherches en Gestion, (SERGe), très actif dans de l’équipe recherche en entreprise, développement organisation (EREDO), Diongue est en effet, l’un des rares chercheurs sénégalais à explorer le secteur de la télévision.

Issa FALL (Planète24.sn)

Mondial de Basket/ Sénégal-Espagne: les scores qu'il faut effacer

Les lionnes (troisième de la poule D) rencontrent ce Mercredi à San Cristobal de Laguna, les espagnoles, (deuxième place du groupe C) qui ont étè battues par la Belgique (72-63), pour décrocher leur ticket pour les quarts de final.

La qualification du Sénégal au barrage a été acquise grâce à la victoire face à Lettonie qui termine dernière du groupe.

Après avoir été battues par les Américaines, les Sénégalaises amenées par Cheikh Sarr se sont inclinées aujourd’hui devant la Chine, un autre grand pays de Basket (66-75). Elles entendent relever le défi face au pays organisateur. 

En effet, les lionnes du Basket ont amélioré leurs performances face à ces équipes, habituées du Mondial. Elles ont réduit l’écart en résistant à la suprématie des puissances américaine et Chinoise.

Une victoire, après le revers face aux américaines, les lionnes deviennent ainsi la 1ère nation Africaine à gagner un match de basket féminin en coupe du monde. Un sacre pour la bande de Cheikh SARR, qui promet un bon parcours dans cette compétition mondiale.

Lors de la coupe du monde Russie 2018, les lions du football avaient réussi l'exploit en étant la seule équipe Africaine à gagner son match d'ouverture après les défaites des autres représentants du continent Africain ( Tunisie, Maroc, Nigéria, Egypte). Hier, en coupe du monde Basket Ball, l'histoire s'est encore répétée avec les lionnes qui ont pu s'imposer face à une résistante équipe Lettonne (70-69).

Issa FALL (Planète24.sn)

Subscribe to this RSS feed