Log in

Idrissa Seck à l'écoute du Khalif Général des mourides

Idrissa Seck a choisi Touba pour parler à l’opinion après son entretien prévu aujourd'hui avec le Khalif général des mourides. Après sa rencontre avec le khalife Serigne Mountakha, il va effectuer la prière du vendredi à la Grande mosquée avant de livrer "une importante déclaration".

Le chef de fil de Rewmi qui a décidé de ne pas faire un recours, refuse les résultats provisoires publés par la commission nationale de recensement des votes. Il est classé 2éme avec 20,50% derrière le Président sortant Macky SALL réélu au 1er tour pour un score de 58,27%.

Planete24.sn

Si nous doutons: voilà un petit guide pour choisir notre Président...

Nous n’avons que quelques petites heures pour faire notre choix. Mais avons-nous lu les 5 programmes des candidats qui ont parcouru le Sénégal pendant 21 pour  faire des « promesses » ou des « engagements » aux sénégalais ? Au-delà des propos de campagne, ces candidats nous ont livrés leurs programmes différents aussi bien dans leur forme que dans leur fond. Planète 24 décortique pour vous les orientations de leurs programmes pour vous aider à mieux choisir votre Président.

Macky SALL : Un avenir documenté…

 

En 56 pages, le programme  défendu par le candidat de Benno « Ligueyeul Euleuk » porte toujours le sceau de l’espoir… Dans sa vison pour le Sénégal, Macky Sall dit qu’il travaille pour l’avenir de la jeunesse… «Nous avons la responsabilité de léguer aux générations futures un pays prospère, par un eort individuel et collectif sur nous-mêmes. C’est ce qui me motive à rester dans le temps de l’action, en écoutant battre tout le cœur du Sénégal ; le cœur de nos villes et de nos campagnes, afin de poursuivre sans relâche la réalisationde notre objectif commun, pour bâtir un Sénégal uni et prospère, dans la paix, la solidarité, l’équité et la justice sociale : le Sénégal de tous, le Sénégal pour tous».

Son programme repose essentiellement sur cinq (5) grandes initiatives nationales pour construire l’avenir avec le fameux Programme Sénégal Emergent (PSE). Il s’agit du PSE jeunesse 2035, PSE économie sociale et solidaire, PSE société numérique inclusive, PSE reforestation durable du territoire national et le PSE cap sur l’industrialisation. L’APRiste ne veut pas manquer son rendez-vous avec l’avenir « Le Sénégal, notre pays, est dans une phase de transformation et de progrès que rien ne devrait interrompre ». Ainsi, partout où il va, il réitère ses promesses ou en faire de nouvelles notamment sur l’emploi des jeunes qui est un réel enjeu au Sénégal.

Idrissa SECK : un code bonifié

C’est lui qui présente le plus volumineux programme avec 147 pages. Idrissa Seck défini comme un stratège par les observateurs de la scène politique l’a démontré à travers son programme chiffré. Le fameux 1-3-15-45. Un message à décoder avec toutes les subtilités possibles.

Contrairement aux autres candidats, Idy nous présente son programme sous forme de codes, ce qui a fait l’objet de plusieurs questionnements sur ce que pouvait contenir ce 1-3-15-45 du REWMIste. Dans l’officialisation de son programme, il l’a démontré comme suit : 

1-Le chiffre un qui représente sa volonté de travailler pour le Sénégal en ces termes : « je veux que chacun de mes pas soit mesuré à l’aune de l’intérêt national du Sénégal. »

3- Le chiffre trois symbolise les trois piliers à savoir la gouvernance, l’économie et la sécurité, sur lesquels il fondera sa politique :

15- Le chiffre quinze, donne sens à la vision patriotique pour créer 15 types de Sénégal prospère, ambitieux, juste entre autres.

45- Et enfin le chiffre 45 qui capitalise la déclinaison de la politique une fois élu à la tête du Sénégal.

Ainsi, le programme de la coalition IDY 2019 est caractérisé par une redondance du mot SENEGAL (Sénégal prospère, Sénégal juste, Sénégal ambitieux, Sénégal équitable entre autres.).

Ousmane SONKO : un programme numérisé

Son statut du plus jeune candidat à cette élection présidentielle ne l’empêche pas de se tailler une place de choix dans l’opposition et de jouer au trouble-fête. En 17 pages, Ousmane SONKO dit toute sa volonté pour le Sénégal. Un populiste à l’image de Wade, il se fait remarquer par ses sorties fracassantes contre le système, faisant clin d’œil à la génération « selfie ».

Son programme est fondé sur une pensée numérique. SONKO, tout comme ses adversaires n’a laissé aucun volet en rade. De l’éducation avec la revalorisation de la fonction d’enseignant, en passant par l’agriculture, l’arche de guerre et à la souveraineté, il compte construire un système en proposant des solutions numériques.

De tout son programme, on voit que la notion de numérique occupe une place très importante dans les aspirations de SONKO pour le Sénégal : le numérique dans l’économie, le numérique dans le social, le numérique dans les assises juridiques. Conscient du développement du numérique au Sénégal et des perspectives de développement qu’offre aujourd’hui les ressources numériques pour la jeunesse et la réduction du taux de chômage, le leader de PASTEF décline d’ores et déjà sa vision pour le développement du numérique au Sénégal : « si l’économie du numérique concerne le secteur des TIC, l’économie numérique c’est l’usage pertinent du numérique au service de la création de valeurs dans les autres secteurs socio-économiques. »

Issa SALL, les valeurs « Pures » programmées en 4 pages

Du sang neuf PUR, voilà ce qu’Issa veut irriguer dans la sphère politique du Sénégal avec son programme décliné en 4 pages seulement. Peu connu de la sphère politique, il est néanmoins considéré actuellement comme l’une des grandes révélations de cette campagne présidentielle. Le constat est là ; il fait parti des candidats qui sont entrain de révolutionner le milieu politique. De ce fait, le noyau de son programme repose sur la notion de valeurs. Repenser et revaloriser nos valeurs pour garder l’ancrage traditionnel et faire face aux progrès de la modernité. Le programme de SALL pense aussi le désengorgement des filières littéraires, l’orientation d’avantage vers la technicité, l’apprentissage local d’un monde universitaire, d’asseoir une économie solidaire au niveau local et concurrentielle sur le toit international. Pour ceux qui appellent au changement politique, à une inclusion des classes populaires, à une adaptation aux valeurs endogènes, Issa SALL, l’homme souriant, offre, à sa mesure, sans doute avec quelques déficits des pistes de ce que pourrait devenir ce militantisme politique dans quelques années. Défiant tous ses autres adversaires de jurer de n’avoir jamais pillé les biens des Sénégalais, Issa se réclame un homme de sûres valeurs et PURes !

Madické NIANG : Un bonheur décliné en actions

Son programme est un programme de paix résumé en 5 petites pages. Avec Madické, rien que la paix ! Tout comme son slogan « jamm ak xeweul » (paix et prospérité). Il fait sa campagne autrement au point d’être la nouvelle coqueluche des réseaux sociaux en apportant la bonne humeur qui transparait dans l’intitulé de son programme. Bien que sa manière de battre campagne plane un peu sur l’humour, mais il n’en demeure pas moins que Me Madické Niang, le candidat « happiness » présente un programme riche et prometteur tout comme ses adversaires. Seulement qu’avec, le dialogue sera le fer de lance pour une paix durable. Instauré un climat de dialogue entre le gouvernement et l’opposition, convenir avec agents de l’administration des conditions d’un retour à la stabilité sociale. Il compte aussi impliquer toutes les parties prenantes et faire « en sorte que tous les sénégalais se sentent concernés et ayant conscience de la part qui leur reviendrait dans le pays : la chose la plus importante réside dans la promotion des valeurs du travail bien fait. »

Voilà en quelques lignes, les heureuses intentions des 5 candidats à la présidentielle du 24 Février. Elles nous conviennent ou pas, nous devons juste choisir le meilleur pour le Sénégal.

Issa FALL avec I.B.DIAGNE

 

Le Projet du candidat Idrissa Seck pour le Sénégal Oriental

 Le candidat de la ’’Coalition Idy2019’’, a promis de faire de la région de Tambacounda, un carrefour de développement industriel et logistique.   ’’Nous ferons de Tambacounda un carrefour de développement industriel et logistique pour absorber cette force de travail des jeunes et femmes de la région’’, a-t-il déclaré lors d’un rassemblement tenu dans la nuit de samedi à dimanche.

L’ancien Premier ministre a assuré qu’avec le développement du chemin de fer, Tambacounda sera un carrefour pour une interconnexion avec les pays de la sous-région.
’’Tout le développement minier, de l’agriculture, des richesses de la Casamance donneront une plus grande ouverture dans l’espace CEDEAO’’, a-t-il ajouté.

Idrissa Seck indique que cette immense région du Sénégal oriental a été oublié dans les programmes du gouvernement sortant.

Le candidat de la Coalition Idy2019 a fait notamment fait part de son ambition de corriger les inégalités dans le service sanitaire, éducatif et de l’emploi.

’’Le chômage vous envahit. Le système éducatif est parterre, le système de santé est sous équipé et manque de personnel spécialisé’’, a souligné Idrissa Seck.

’’Ayez l’esprit tranquille, nous allons régler la situation en remplaçant le gouvernement sortant et instaurer un programme de développement qui absorbera cette formidable jeunesse’’, a-t-il promis.

Le candidat de la ‘’Coalition Idy2019‘’ a salué la forte mobilisation des habitants de la région, de Koumpentoum à Tambacounda en passant par Koussanar. 

VIDEO: Les menaces de la Mecque contre Idrissa Seck

La déclaration d'Idrissa Seck a fait réagir des dignitaires musulmans de la Mecque. Dans une vidéo prise dans  la Mosquée du Prophète Mouhamed (PSL), ils demandent à l'homme politique sénégalais de revenir sur ses allégations. Ils interpellent par ailleurs le Président Macky Sall sur "ces propos venant d'un concitoyen sénégalais, du pays de Maodo Malick Sy, de  Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, D'Elhadji Ibrahima Niass, des Layennes, des Kounta"...

Planète24.sn

Les menaces d’un Ministre contre Idrissa SECK

Les allégations  d’Idrissa Seck sont jugées diffamatoires. Il est reproché à l'ancien Premier de d'Abdoulaye Wade d'avoir déclaré qu'il y a la main de l'Etat dans la volte-face du gérant du Palm Beach. Selon le Ministére du Tourisme, le patron de Rewmi insinue qu'il y aurait le sabre du fisc qui péserait sur les responsables de l'Hôtel. Le Ministère dirigé par Mame Mbaye NIANG réclame des preuves à Seck, sans quoi, il menace de porter cette affaire devant les tribunaux.


Dans un communiqué dudit Ministère, les autorités de ce département soutiennent que « ni le Ministre du Tourisme ni un autre responsable du Ministère n’a fait pression sur quelque hôtelier que ce soit pour quelque raison que ce soit ».

Selon, les mêmes sources, les hôteliers ne sont pas placés sous l’autorité d’un département ministériel, précisant que « l’administration fiscale est logée au Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan et non au Ministère du Tourisme ».

Le communiqué note par ailleurs que « M. Seck porte atteinte à l’honorabilité d’un entrepreneur qui a investi son temps et son argent pour en arriver là et dont la réputation constitue l’un des principaux atouts aux yeux de ses interlocuteurs et ses partenaires en affaires ».

 

Le samedi 14 avril 2018, Idrissa Seck a tenu sa manifestation politique à Saly à l’hotel Bougainvilliers alors qu’elle était prévue au complexe Palm Beach. Les responsables de cet hôtel lui avaient signifié qu’ils n’étaient pas en mesure de satisfaire sa demande.


planete24.sn

Mimi Touré pose une question à Idrissa Seck...

La coordinatrice du pôle mobilisation et parrainage de l'Apr Mme Aminata Touré ouvre le feu sur Idrissa Seck. L'ancien Pm de Macky Sall pose une question au Présidnt de rewmi sur la manifestation du 23 juin? Suivez cette vidéo que vous propose planete24.sn

Subscribe to this RSS feed