Log in

Peine de mort : 690 personnes exécutées dans 19 pays

Les séries de meurtres notées récemment au Sénégal ont relancé le débat sur le retour de la peine de mort dont l’abolition remonte à 2004. Malgré les avancées faites en matière de droits de l’homme, l’application de la peine de mort reste d’actualité dans près de vingt (20) pays du monde. Déjà en 2018, l’organisation Amnesty International a recensé pas moins de 690 exécutions dans dix-neuf (19) pays.

-       La peine de mort au Sénégal

La toute dernière application de la peine capitale au Sénégal a eu lieu en 1967. Le 11 avril de cette année, pour avoir tué le député Demba Diop, Abdou Ndaffa Faye est condamné puis exécuté. Deux (2) mois plus tard, c’est Moustapha Lô qui subit l’ultime supplice après une tentative d’assassinat sur la personne du président Léopold Sédar Senghor.

C’est seulement sur ces deux (2) affaires que la peine de mort a été convoquée. Au lendemain de l’an 1967, un moratoire est observé sur le recourt à la peine capitale. Le 10 décembre 2004, avec l’actuel président, Macky Sall, à la primature, la peine de mort a été abolie au Sénégal. Sous le poids des conventions internationales relatives à la protection des droits de l’homme, le pays a donc fini par enterrer la « guillotine » et n’entend pas la reprendre. "La peine de mort, nous ne pouvons pas l’appliquer, mais l’Etat fera son travail pour identifier les coupables (d’atrocités) et les sanctionner. Nous sommes tous des humains, je comprends l’amertume des familles des victimes", soutient Mamadou Saliou Diallo, secrétaire d’Etat chargé de la Promotion des droits humains et de la Bonne gouvernance. Malgré un recul dans le monde, la peine capitale est toujours appliquée dans plusieurs pays.

-       Vue panoramique sur la peine de mort dans le monde

Pour les défenseurs des droits humains, le chiffre donne la chair de poule ! En 2018, pas moins de 690 personnes ont été exécutées dans le monde. La Chine caracole en tête avec une myriade d’exécutions « clandestines » qui passent en filigrane des chiffres officiels. Les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite, l’Iran, l’Irak, le Vietnam, la Biélorussie, etc. sont encore dans le cercle de vie de la peine de mort.

Dans le pays réputé comme une vielle et excellente démocratie, les Etats-Unis, la peine capitale n’a pas encore été totalement abolie. Elle est actuellement appliquée dans 30 Etats sur 52 soit la majorité. Depuis 1977, les Etats-Unis ont connu plus de 1497 exécutions.

Après une tempête de colère provoquée par les meurtres à répétition, le débat sur la restauration de la peine de mort au Sénégal a refait surface. Si une grande partie de la population, sous l’emprise de l’indignation, est pour un retour dae cette peine capitale, les décideurs semblent ne pas accorder de possibilité à un tel retour. Faut-il encore le rappeler, le Sénégal a les mains liées après la ratification de plusieurs conventions internationales pour la protection des droits humains. A coup sûr, difficile sera donc cette mission de restauration de la peine de mort.

Alassane K SAGNA

Last modified onmercredi, 22 mai 2019 08:15