Log in

Les femmes parlent deux fois moins que les hommes à la radio et à la télé…

Une étude conduite à l’Institut national de l’audiovisuel (INA) montre que les prises de parole des femmes à la télévision représentent moins d’un tiers du temps de parole alloué (32,7 %) et 31,2 % pour la radio. 7.000 heures de programme TV et radio sont analysées, des données collectées entre 2010 et 2018 pour aboutir à ce résultat.

Beaucoup de français pensaient que « les femmes parlent trop » mais ces travaux réalisés par l’ingénieur de recherche à l’Institut national de l’audiovisuel (INA), David Doukhan, ont démontré le contraire. « Lorsque j’ai été amené à présenter mes travaux dans des congrès scientifiques, j’ai à de nombreuses reprises rencontré des hommes qui m’ont déclaré « Les femmes parlent trop » lorsque je leur ai décrit ma thématique de recherche. Ces mêmes hommes ont été les premiers surpris lorsqu’ils ont découvert les conclusions des analyses présentées dans cette étude » explique le chercheur en informatique et spécialiste en intelligence artificielle.

Selon le chargé de l’étude, l’analyse des fonds télévision et radio a été réalisée à l’aide d’InaSpeechSegmenter, un logiciel libre issu d’une collaboration entre le service de recherche de l’INA et le laboratoire d’informatique de l’université du Mans.

D’après cette même étude réalisée avec une intelligence artificielle, sur les chaînes de télévision privées, les femmes parlent moins aux heures de forte audience.

Dans cette mesure de temps parole, excluant les programmes diffusés lors des week-ends, jours fériés et vacances scolaires, la chaîne France 24 présente, après Téva a le deuxième plus haut taux d’expression des femmes (44,8 %). 

Le chercheur de l’INA conclut que les femmes parlent moins que les hommes sur l’ensemble des chaînes de télévision. « Leur parole est davantage présente dans les chaînes s'adressant à un public féminin, et elle est extrêmement faible dans les chaînes diffusant du contenu sportif. Le temps de parole des femmes est comparable sur les chaînes d'information en continu et les chaînes généralistes, et légèrement inférieur sur les chaînes diffusant des programmes culturels ou éducatifs » note-t-il.

Pour les stations dont le contenu est principalement de la parole, le taux d’expression des femmes maximal est de 33,2 % sur Radio France Internationale, et minimal sur RMC (16,9 %), une station à vocation sportive.
La seule station contenant plus de parole de femmes que d’hommes est Chérie FM, ce qui reste marginal sachant que cette station diffuse plus de 80 % de musique. Skyrock quant à elle, est de loin la station musicale où les femmes ont le moins la parole, avec un taux d’expression de seulement 16,2 %.

Est-ce que les mêmes tendances sont observées dans les médias audiovisuels sénégalais, seule une étude d’une telle envergure peut nous renseigner sur la situation.

I.B.DIAGNE

Last modified onlundi, 04 mars 2019 23:42