Log in

Ce qu'est devenu le légendaire marché Sandaga après les cents dégâts

Le vieux marché de 86 ans va prendre une cure de jouvence pour se débarrasser de ses rides des temps coloniaux et des séquelles des flammes de 2013. Ainsi, en a décidé l’Etat qui s’engage à rénover le marché Sandaga construit en 1933 et ravagé il y a 5 ans par un grave incendie ayant occasionné de dégâts matériels importants.A la suite d’une première rencontre entre le Président de la République Macky Sall et les sinistrés, le Ministre du commerce annonce l’éminence des travaux. Aliou Sarr indique que l’équipe de l’AGETIP sera dès Vendredi 8 Juin 2018 sur le site du marché Sandage pour une étude de faisabilité.

«Le nouveau bâtiment sera de dernière génération et répondra exactement aux standards et normes de sécurité et d’hygiène » a fait savoir le Ministre.

A l’issue de cette première réunion de travail entre les marchands regroupés au sein de « l’Association and Takhawu Sandaga », du collectif des sinistrés et de « Mankoo Defar Plateau », des initiatives sont prises pour trouver une solution définitive à cette grande équation.

Le ministre Alioune Sarr, à l’occasion de cette séance qui s’est déroulée en présence du Directeur du Commerce intérieur Ousmane Mbaye et les responsables de l’AGETIP, a annoncé la publication prochaine d’un arrêté ministériel instituant le comité de pilotage pour la réhabilitation du marché Sandaga.

Une séance de travail sera tenue tous les mardis entre le comité, l’ATS, l’AGETIP, l’Architecte de l’Etat et le Directeur du Commerce Interieur afin de définir le coût du projet, la durée, le plan architectural.

Cent dégats à Sandaga

Les commerçants ont vécu le martyr le 18 Octobre 2013… Une date cruelle pour les marchands, clients et riverains du marché mythique au cœur de la capitale sénégalais : Sandaga. En cette date, un arrêté préfectoral ordonne la fermeture de ce marché séculaire. Motif énoncé : la vétusté du bâtiment et l’insécurité, regrette l’Association And Takhawu Sandaga ‘’.

Une opération de sécurisation a été menée entre le 19 et 23 octobre par l’autorité municipale refusant l’accès aux tenanciers des magasins. Le 25 Octobre 2013 un incendie nocturne au niveau du bâtiment central s’est déclaré   et qui pendant 3 jours durant ravageait tout sur son passage. Le bâtiment avait été vidé de ses occupants et sécurisé par 60 éléments de sécurité selon de préfet d’alors. Ainsi 944 chefs d’entreprises et acteurs économiques deviennent « sans boutiques fixes » (SBF). En attendant la réhabilitation du marché Sandage, ils sont recasés au centre commercial « 4 C » jugé inadéquat par leur porte-parole Djibril Diakhaté. Traumatisés, certains commerçants ont vu leur famille disloquer, les études de leurs enfants hypothéquées, 27 pères de familles sont décédés. Rejetant le projet de fermeture de Sandaga, les membres de l’association des sinistrés sont reçus en audience au palais par le Président de la République. Il leur a promis de revenir sur les terres de Sandaga, le sanctuaire d’un millier d’opérateurs économiques.

"Terre promise"

Les pensionnaires du marché Sandaga victimes de l’incendie d’octobre 2013 sous la coupole de l’Association And Takhawou Sandage «  ATS », sont reçus en Mars dernier par le Président de la République, Macky Sall.

Le chef de l’Etat a pris l’engagement de réhabiliter les marchands en rénovant le bâtiment du marché Sandage qui est « un symbole national ». Ainsi, il a instruit le ministre tutelle Alioune Sarr à recevoir dès Mardi   5 Juin les membres du bureau de l’Association And Takhawou Sandage, ATS afin de définir le plan architectural et le budget.   Sandaga, poumon de Dakar et classé patrimoine de l’UNESCO, ne doit pas disparaître de la carte du Sénégal.

Le Président Macky Sall a exprimé le souhait de réaliser la pose de la première pierre d’ici la fin de l’année en cours et l’inauguration d’ici fin 2019.

Le nouveau bâtiment   répondra aux critères et exigences de dernière générationsselon le Président Macky Sall. Dès son retour de voyage de Burkina, où il prenait part aux assises du CAMES, le Président a promis de reprendre langue avec l’ATS, pour dit –il, accélérer le processus.   La réhabilitation du bâtiment de Sandaga est inscrite dans les sentiers prioritaires comme ceux de Diamniadio, a rassuré Macky Sall.

Collé BAYO et Moussa Moise KA

 

Media

Last modified onmercredi, 06 juin 2018 13:14