Log in

Ce qu'il faut pour lutter contre la fuite des cerveaux

DIÉMÉ Mouhameth, Docteur en Sciences de Gestion et chercheur associé au Laboratoire SERGe à l’Université Gaston Berger de Saint Louis a remporté le premier prix de la Meilleure Thèse de Gestion. Le lauréat de la première édition organisée par l’Association Sénégalaise des Sciences de Gestion, a été récompensé pour ses pertinents travaux de recherche. Sous les yeux avisés du Professeur Bachir de l’Université Cheikh Anta Diop et du Pr Fatou Diop Sall de l’ESP, le jeune chercheur a reçu le trophée des mains de M. Amadou Diaw, parrain de cette édition, ce mercredi 13 Mars 2019 à la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté.

Le Rapporteur de l’Equipe de Recherche en Ressources Humaines dans les Organisations (ERRHO), a soutenu sa thèse en 2018. Elle porte sur « la Réévaluation de la relation GRH et Performance de l’entreprise : un regard croisé sur le prisme de l’interaction des Capacités dynamiques de GRH, de R&D et de Technologie, dans un contexte de PME industrielles au Sénégal ». Cette thèse reposant fondamentalement sur l’approche interactionniste des capacités dynamiques en matière de GRH, de R&D et de technologie qui lui a valu la mention Très honorable, avec les félicitations du jury.

Entre 2013 et 2018, il a publié 5 articles, a participé à 7 colloques et a totalisé 12 articles acceptés par des comités de lecture dont 7 sont issus des travaux de sa thèse.

Selon le Professeur Birahim Gueye, Président de l’Association des Sciences de Gestion (ASSG), « à travers ce projet, l’ASSG vise la promotion de jeunes chercheurs dont les travaux de doctorat se signalent par leur qualité, de promouvoir l’excellence et le développement de la discipline au Sénégal ».

L’évaluation a été très sélective et a été basée sur trois critères selon les organisateurs : la Pertinence du Thème, la mention et le nombre de publication du candidat. L’ASSG encourage les autres candidats et promet de continuer d’œuvrer pour "un avenir meilleur pour les sciences de gestion". Elle invite toutes les grandes écoles à adhérer à l’association pour le bien des sciences de gestion et surtout pour l’amélioration de l’enseignement en sciences de gestion.

planete24.sn

Les problèmes et équations à résoudre par le Nouveau Recteur de l’UGB

Quel système de paiement pour les boursiers de l’Université Gaston Berger parallèlement aux procédures technologiques proposées par la Banque partenaire de l’Etat ? Les étudiants du Nord attendent d'Ousmane Thiaré, Professeur Titulaire, ancien coordonnateur du Troisième cycle en Informatique, Directeur du Centre de Calcul Ousmane Seck de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis, de 2013 à 2016 qu'il puisse reconnecter Sanar à Dakar.

D'aprés le CV de l'enseignant-chercheur que s'est procuré planete24.sn, il a une expertise avérée dans le domaine des Technologies de l’Information et de la communication. Ce qui lui donne tous les atouts techniques pour transmettre aux étudiants du Nord, toutes les informations liées aux bourses dans le but de les calmer et de les assurer.

Aux problèmes techniques, une solution informatique…Ainsi, le retard du paiement des bourses occasionné par une lenteur dans les opérations pourrait être mathématiquement résolu avec l’arrivée d’un génie de l’informatique à la tête de l’Université Gaston Berger.

C’est ce qu'a compris le Gouvernement en portant son choix sur le mathématicien et chercheur en Informatique Ousmane Thiaré. Le successeur du Professeur Baydalay Kane,  doit trouver des résolutions aux nombreuses équations posées par les étudiants.

Le tout nouveau Recteur interpellé par la radio Sud FM, fait rapidement son calcul mental.  "Apaiser la situation et hisser le niveau d l'Univsersité vers le haut" ce sont d'ailleurs les premiers mots qu'a prononcés Professeur Thiaré qui privilégie le dialogue afin "de trouver ensemble les solutions".

Sur le plan social, le Professeur Thiaré, pur produit de l’UGB (pour y avoir fait son premier et second cycle avant son séjour en France), a la mission de rétablir le réseau de confiance entre les étudiants et les responsables du CROUS.

Quelle solution pour la réussite des étudiants 

A ce défi social s’ajoute celui pédagogique que doit relever ce titulaire Doctorat Unique en Informatique à l’Université de Cergy-Pontoise en France en 2007.

D’assistant au grade Professeur Titulaire en passant par Maître de Conférences HDR en Informatique, l’enseignant émérite, membre du Conseil Scientifique et Pédagogique de l'Ecole Doctorale des Sciences et des Technologies, Expert  évaluateur de l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité de l’Enseignement Supérieur (ANAQ-Sup), est très attendu sur le relèvement du taux de réussite.

Le Professeur associé à l'African University of Science and Technology (AUST) d'Abuja au Nigéria a aussi certainement son petit calcul pour l’insertion des étudiants de Sanar.

Le ci-devant Directeur du Centre d’Excellence Africain pour les Mathématiques, Informatique et Technologies de l’Information et de la Communication (CEA-MITIC) a déjà une expérience dans ce se sens. Il a piloté ce projet de la Banque Mondiale d’un coût de 4,4 milliards Cfa (8 millions dollars Usd) pour changer les dynamiques de l’accès à l’emploi. Le projet consiste à former une main d’œuvre de qualité et connectant tous les acteurs demandeurs et prestataires de services dans les domaines des Mathématiques, de l’Informatique et des TIC sur lesquels l’Université Gaston Berger possède une expertise confirmée.

Planete24.sn

  • Published in Faits

URGENT: Le Recteur de l'Université et le Directeur du Crous relevés de leurs fonctions

Le recteur de l'Université Gaston Berger de Saint Louis Pr Baydalay Kane et le Directeur du CROUS, Ibrahima Diao viennent d'être démis de leurs fonction par le Président de la République.

Ils sont emportés par les événements malhereux ayant coûté la vie à l'étudiant Fallou Séne. Le nouveau Recteur est le  Pr Ousmane Thiaré.

Pape Ibrahima Faye  devient le patron du centre régionnal des oeuvres universitaires en remplaçant à ce poste Ibrahima Diao. Les étudiants accusent les deux responsables d'avoir fait venir les forces de défense et de sécurité. Ils ont depuis lors réclamé leur tête pour un retour au calme au campus social.

Planete24.sn

Ce que le Gendarme a réellement fait à Patar...

Le capitaine Aliou Ndiaye s’est révélé fin négociateur à Patar, le village natal de feu Fallou Séne tué lors des manifestations estudiantines au campus de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. En effet, l'officier de 34 ans, originaire du Baol comme le défunt étudiant, a empêché une révolte des villageois. En usant des techniques de négociation, il a su trouver avec eux la meilleure solution sans rien ajouter à leur colère. Le dialogue filmé par une caméra amateur et diffusé à foison dans les réseaux sociaux, fait tache d’huile. Les internautes tombés sous le charme de ce gendarme-"diplomate" ont apprécié ce geste au même titre que la hiérarchie.

« Il a agi avec pondération et avec beaucoup de professionnalisme », se réjouit le Commandant Ibrahima Ndiaye, chef division de la communication de la Gendarmerie Nationale contacté par www.planete24.sn. Cet officier bénéficiaire en 2011 avec d’autres officiers de la Police et de Gendarmerie, d’un stage du FBI sur la négociation organisé à Dakar, est bien placé pour apprécier « son acte louable ».

« Le capitaine Aliou Ndiaye a des prédispositions en négociation » reconnait commandant Ibrahima Ndiaye qui s’empresse de signaler que « ce sont des qualités qu’on vous inculque à l’école, négocier, gérer une situation sans aller à la confrontation ».

Selon notre interlocuteur, « aucun policier, aucun gendarme, n’aimerait balancer une moindre grenade lacrymogène, encore moins se frotter avec des citoyens ».

En effet, la négociation comme module n’est pas dans les maquettes de formations des écoles militaires sénégalaises, mais les élèves-officiers sont préparés à cet exercice. C’est le cas du commandant de la compagnie de la Gendarmerie de Diourbel, Aliou Ndiaye sorti de l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGN) en 2011 où il a effectué des stages en maintien d’ordre organisés à l’intention des futurs commandants d’escadron.

Enquêteur à la Section de Recherches de 2012 à 2016, cet officier de police judiciaire et Formateur en enquête financière, a servi comme responsable de la Logistique à la mission onusienne SENFPU 11 en Haïti (2016 à 2017) avant de remplacer le capitaine Alioune Badara Fall (en stage au Maroc), à la tête de la Compagnie de Gendarmerie de Diourbel depuis août 2017. 

D’enquêteur à « négociateur », ce titulaire du diplôme chef de section d’infanterie et Instructeur en intervention Professionnelle a décroché sa maitrise en droit judiciaire depuis 2009 « Promotion Issac Yankhoba NDIAYE ». Militaire doublé d’un juriste, Aliou Ndiaye a depuis 2011 obtenu son Master II Science politique ; option politique et sécurité.

Le natif du Baol, ancien leader de mouvements d'étudiants a grandi entre Diourbel, Dakar et Saint-Louis. Cet homme d’une humilité légendaire s’est toujours montré "effacé mais ouvert et méticuleux" selon son entourage immédiat.

Planete24.sn

Subscribe to this RSS feed