Banniereweb728x90 CIEA2019-01

Log in

Une convention contre les violences en milieu professionnel réclamée

Selon une étude réalisée en 2018 par le Groupe d’études et de recherches sur les sociétés et le genre (GESTES), dans l'espace familial, la violence à l'égard des femmes a atteint une proportion sans cesse croissante avec 60% de taux de pénétration.

Toutefois, il convient de noter que  la discrimination et violence faites aux femmes ont été particulièrement plus dures durant cette dernière décennie. 400 cas de viols ont été enregistrés entre 2006 -2007 au Sénégal et 130 cas de violences  enregistrés seulement pour la région de Kaolack.

En effet, au Sénégal les violences à l'égard des femmes restent toujours actuelles et problématiques malgré la ratification à l'arsenal juridique des Nations unies contre toute discrimination sur le genre.

Ainsi acquise grâce à cette bataille ouvrière des femmes de Chicago, la journée du 8 Mars est placée sous le thème de la lutte contre les violences faites aux femmes en milieu professionnel. Cette mobilisation du  Réseau des Femmes Syndicalistes du Sénégal avec à  la tête Madame la présidente, Mariama Diallo ouvre une nouvelle perspective pour les femmes  contre la violation de leur droits. Sur ce le Réseau des femmes syndicalistes comptent défendre une convention  nationale en Juin en Marge de cette 108éme session de la Conférence Internationale du Travail.

Collé BAYO

 

Reprise des enseignements, il ne manquait que ça!

Les secrétaires généraux des syndicats membres du G6 sont invités par le Premier Ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne à l'ultime réunion prévue ce lundi 30 avril 2018 à midi selon un communiqué du Gouvernement.  La Présidente du Haut Conseil pour le dialogue social (HCDS), les acteurs de la société civile engagés dans le secteur de l’éducation et les associations de parents d’élèves vont prendre part à cette rencontre. Celle-ci sera consacrée à la finalisation des accords entre le Gouvernement et les syndicats des enseignants. Ainsi, les doléances satisfaites, le G6 range ses griefs pour apposer ses griffes marquant la fin définitive d'une crise scolaire. Le groupe des 6 a déjà levé son mot d'ordre de grève à la suite d'une audience avec le Chef de l'Etat qui a porté l'indemnité de logement à 100.000 f Cfa. Il invite ses camarades à regagner les salles des classes à partir de ce lundi.

Planète24.sn

1 er Mai : le mot qu'il fallait supprimer du Mémorandum des syndicalistes

Les enseignants ont signé l’armistice après quelques mois de perturbations. « Ce fil du dialogue  renoué par le Ministre de l’Education » et « jamais rompu » par le Président de la République a connu un dénouement heureux.

Le Gouvernement décide de porter l’indemnité de logement à 100.000 FCFA par mois et par enseignant au lieu de 60.000 F Cfa comme prévu. Ce lundi, sur l'ensemble du territoire national, les enseignements vont reprendre au grand bonheur des parents d’élèves. Le 1 er Mai, c’est le jour qu’il ne fallait pas dépasser sans trouver un consensus. Ce lundi 30 avril 2018, ce sera une veillée d’arme, une quasi-nouvelle rentrée de la classe après de longues vacances forcées. Une reprise immédiate qui précède une fête dédiée aux travailleurs. C’est effectivement, un cadeau du 1 er Mai que le Gouvernement a offert aux syndicalistes du monde scolaire qui devraient supprimer ce groupe de mots "revalorisation de l'indemnité" voire enlever ce point sensible de leur mémorandum.

Une délégation des syndicats d’enseignants membres du G6 reçu le vendredi 27 avril 2018, par le Président Macky SALL a accepté cette offre.

 Les syndicats d’enseignants ont applaudi des deux mains pour saluer cet acte du Chef de l’Etat « remercié pour les mesures qu’il a déjà prises en faveur du secteur de l’éducation, leur disponibilité à répondre favorablement à son appel » note le communiqué du Gouvernement

D’après son porte-parole Seydou Gueye, « le Chef de l’Etat a salué l’esprit d’ouverture et de dépassement dont ont fait montre les différents acteurs pour aboutir à la pacification de l’espace scolaire et à la reprise immédiate des enseignements sur l’étendue du territoire national ».

Le Premier Ministre est chargé d’assurer le suivi et l’exécution du protocole qui sera signé incessamment.

Planete24.sn

Subscribe to this RSS feed