Banniereweb728x90 CIEA2019-01

Log in

Ce que le Gendarme a réellement fait à Patar...

Le capitaine Aliou Ndiaye s’est révélé fin négociateur à Patar, le village natal de feu Fallou Séne tué lors des manifestations estudiantines au campus de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. En effet, l'officier de 34 ans, originaire du Baol comme le défunt étudiant, a empêché une révolte des villageois. En usant des techniques de négociation, il a su trouver avec eux la meilleure solution sans rien ajouter à leur colère. Le dialogue filmé par une caméra amateur et diffusé à foison dans les réseaux sociaux, fait tache d’huile. Les internautes tombés sous le charme de ce gendarme-"diplomate" ont apprécié ce geste au même titre que la hiérarchie.

« Il a agi avec pondération et avec beaucoup de professionnalisme », se réjouit le Commandant Ibrahima Ndiaye, chef division de la communication de la Gendarmerie Nationale contacté par www.planete24.sn. Cet officier bénéficiaire en 2011 avec d’autres officiers de la Police et de Gendarmerie, d’un stage du FBI sur la négociation organisé à Dakar, est bien placé pour apprécier « son acte louable ».

« Le capitaine Aliou Ndiaye a des prédispositions en négociation » reconnait commandant Ibrahima Ndiaye qui s’empresse de signaler que « ce sont des qualités qu’on vous inculque à l’école, négocier, gérer une situation sans aller à la confrontation ».

Selon notre interlocuteur, « aucun policier, aucun gendarme, n’aimerait balancer une moindre grenade lacrymogène, encore moins se frotter avec des citoyens ».

En effet, la négociation comme module n’est pas dans les maquettes de formations des écoles militaires sénégalaises, mais les élèves-officiers sont préparés à cet exercice. C’est le cas du commandant de la compagnie de la Gendarmerie de Diourbel, Aliou Ndiaye sorti de l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGN) en 2011 où il a effectué des stages en maintien d’ordre organisés à l’intention des futurs commandants d’escadron.

Enquêteur à la Section de Recherches de 2012 à 2016, cet officier de police judiciaire et Formateur en enquête financière, a servi comme responsable de la Logistique à la mission onusienne SENFPU 11 en Haïti (2016 à 2017) avant de remplacer le capitaine Alioune Badara Fall (en stage au Maroc), à la tête de la Compagnie de Gendarmerie de Diourbel depuis août 2017. 

D’enquêteur à « négociateur », ce titulaire du diplôme chef de section d’infanterie et Instructeur en intervention Professionnelle a décroché sa maitrise en droit judiciaire depuis 2009 « Promotion Issac Yankhoba NDIAYE ». Militaire doublé d’un juriste, Aliou Ndiaye a depuis 2011 obtenu son Master II Science politique ; option politique et sécurité.

Le natif du Baol, ancien leader de mouvements d'étudiants a grandi entre Diourbel, Dakar et Saint-Louis. Cet homme d’une humilité légendaire s’est toujours montré "effacé mais ouvert et méticuleux" selon son entourage immédiat.

Planete24.sn

Media

Last modified onsamedi, 19 mai 2018 09:32